KARA-AGE

Le kara-age, version japonaise du poulet frit, n’est certainement pas le plat le plus sain que l’on puisse trouver au pays du soleil levant, mais il est très populaire et on peut aussi bien le servir en « tapas, qu’en plat principal. C’est un met japonais qui plaît à la majorité, y compris aux enfants : croustillant à l’extérieur et tendre à l’intérieur.
Continue reading →

DAÏFUKU MOCHI

Les daïfukus mochis sont des pâtisseries japonaises fondantes. Dans la recette proposée, la pâte de riz extérieure enferme une pâte de haricots rouges sucrée qui fond sur la langue. Mais on peut aussi les fourrer de glace, de fruits ou d’une farce au matcha.
Continue reading →

NAMA YATSUHASHI

Les yatsuhashi sont des pâtisseries japonaises typiques de la région de Kyoto. Les Japonais les achètent comme « souvenirs » de leur séjour dans l’ancienne capitale.
Les wagashis (pâtisseries japonaises) sont souvent composées de riz et de haricots rouges (azuki)… Ça change de ceux que l’on trouve dans la tarte au citron! Au final, ça offre une palette de goûts un peu « poudrés » et des textures fondantes et élastiques à la fois, qui méritent d’être découvertes.
Continue reading →

GLØGG (vin chaud)

L’apéro hivernal par excellence, à déguster au coin du feu. Effet détente garanti avant d’avoir eu le temps de dire « skål ». Ci-dessous, la recette de mon papa danois, qu’il adore servir avec des marrons grillés au feu de bois. Ca va aussi très bien avec les pebernøddler pour les becs à miel.

Continue reading →

PEBERNØDDLER

Aaahhh j’adore ce biscuit! Pas de fioritures inutiles, pas de paillettes ni de couleurs : Rien que du concentré de Noël à l’état pur. Les Danois aiment bien accrocher à leur sapin de petits sachets de papier tressé rouge et blanc, en forme de coeur, dans lesquels on glisse ces gourmandises (littéralement « noix au poivre »). On dit que c’est H.C. Andersen lui-même qui aurait inventé ce bricolage.

Continue reading →

SOUPE MISO

La pâte de miso est un des ingrédients de base de la cuisine japonaise. Il en existe de nombreuses sortes. La base est toujours réalisée avec des fèves de soja fermentées, mais on peut ajouter au mélange d’autres céréales comme le riz, l’orge ou le blé. La durée de fermentation (entre quelques semaines et jusqu’à trois ans) aura également un impact sur le goût et l’aspect final. Généralement, on classe le miso en trois catégories, à savoir brun, blanc ou rouge, mais c’est à titre INDICATIF jeune padawan, parce que encore une fois… les variétés sont infinies!

Continue reading →

DASHI

Le dashi c’est le bouillon qui sert d’ingrédient de base à de nombreuses recettes, notamment pour la fameuse soupe miso. Il en existe des variations multiples et bien entendu, on peut le trouver sous forme de granulés à diluer dans l’eau. Ça peut rendre service, comme nos cubes de bouillon, mais of course c’est nettement meilleur quand c’est fait maison.

Continue reading →

ARAME

Voici une proposition sucrée-salée qui permet de découvrir les algues sous un nouveau jour. L’ arame est une algue très riche en minéraux qui se présente sous forme de filaments foncés. La recette ci-dessous est une adaptation d’une préparation originellement à base de hijiki, tirée de l’excellent livre « La cuisine du Japon » de Chihiro Masui et Hanaé Kaédé.

Continue reading →

LES ALGUES DANS LA CUISINE JAPONAISE

Les algues font partie intégrante de la cuisine japonaise. Ces derniers en consomment 14 grammes par jour. On les achète généralement sous forme séchée, ce qui permet une conservation optimale, surtout que ces végétaux des fonds marins ne perdent rien de leurs propriétés au moment de la réhydratation. Et des propriétés il y en a une longue liste à citer! Elles ont chacune leurs particularités, mais ont en commun un apport calorique très faible, elles contiennent toutes des sels minéraux, des oligoéléments, du calcium, des protéines et sont très riches en fibres.

Continue reading →

FURIKAKE

Le furikake, c’est un mélange de condiments en poudre que l’on peu acheter dans toutes les épiceries en petits sachets et que l’on saupoudre d’habitude sur le riz. Un peu comme on le ferait avec du parmesan sur les pâtes!

Continue reading →

Aller à la barre d’outils